J.O. 2008 : le bilan des autres continents

Publié le par AMSPO

Les Jeux Olympiques de Pékin 2008 – 29è Olympiades – ont pris fin. C’est donc l’heure du bilan, et nous allons faire une tour d’horizon de ces Jeux continent par continent en nous intéressant aux autres continents que le nôtre.

Lire la suite…

 

 

Asie

 

La Chine tout d’abord, première nation avec 100 médailles dont 51 d’Or !! Ils voulaient tout rafler, être présents partout, le pari est plutôt réussi ! Détrônant les USA, la Chine obtient 51% de médailles du plus précieux des métaux…Le Japon, premier pays asiatique hôte des Jeux Olympiques (Tokyo ; 1964), se hisse dans le top 10, à la 8è place, avec seulement 25 médailles mais 9 en Or. La Mongolie (4), la Thaïlande (4) et la Corée du Nord (6) sont respectivement à la 31è, 32è et 33è place.

Avec ces Jeux qui ont été les plus médiatisés de l’histoire, la Chine a bénéficié d’une exposition sans précédent. Les questions des droits de l’homme et la question tibétaine ont-elles aussi orientés les projecteurs sur l’empire du milieu. Une exposition qui aura eu le mérite, quoi qu’on en pense, de mieux connaître certaines des facettes de ce pays, même si la censure (diffusion en différé…) était constamment présente.

 

Ces Jeux ont d’ailleurs été les plus coûteux de l’histoire (43 milliards de dollars…), on pouvait donc s’attendre à ce qu’ils dégagent des bénéfices sans précédents, à la mesure des dépenses engagées. En fait, à ce sujet, les experts s’accordent pour dire que l’impact économique de ces jeux sera plus ou moins neutre. L’économiste Stephen Green, spécialisé sur l’économie asiatique pour le Groupe Standard Chartered à Shanghaï a déclaré à Radio Australia : « Le fait que les Jeux Olympiques ne durent que deux semaines ne signifie pas que les investissements vont s’arrêter en Chine – il n’y a pas d’explosion de la consommation associé aux Olympiades et la consommation ne va pas s’effondrer non plus. Cela [les JO] a une importance économique très limitée ». C’est pour le moins clair…

L’impact économique étant plus que limité, l’intérêt des JO pour la Chine était donc d’après nous clairement médiatique et totalement voué à l’amélioration d’une image mise à rude épreuve par les médias occidentaux.

 

Note insolite : nous ne savons pas s’il faut en rire ou en pleurer, mais voici un constat pour le moins désarçonnant… Le prénom « Aoyun » a été donné à plus de 4 000 enfants chinois dans les 15 dernières années…La signification d’Aoyun ?...Devinez… « Jeux Olympiques » bien sûr !!

   

 

Amérique

Amérique Latine

56 médailles au total pour ce continent. Le podium est le suivant : 1) Brésil 2) Cuba 3) Argentine (double championne olympique de football). Et la médaille en chocolat pour le Mexique !

Cependant, les experts signalent que ce nombre relativement faible de médailles (la France qui a fini 10è nation à remporté 40 médailles…) est dû à un manque de volonté politique. La volonté politique manque, or nous l’avons vu avec l’exemple de la Chine, la volonté politique est une condition sine qua non à la performance des sportifs de haut niveau d’un pays, notamment pour qu’ils puissent bénéficier d’infrastructures de qualité pour s’entrainer. Les médias latino-américains soulignent ce manque de moyens, mais seront-ils écoutés par les différents gouvernements ? Rien n’est moins sûr…

 

Amérique du Nord

L’ogre habituel des JO, les Etats-Unis (110 médailles, dont 36 en Or), se sont fait doubler par la Chine pour la première place du classement des nations, même s’ils ont récolté plus de médailles au total. Le poisson Phelps a éclaboussé les JO de toute sa classe et de son talent en récoltant 8 médailles, dépassant ainsi le record de 7 médailles de son compatriote Mark Spitz. Le Canada se classe quant à lui au 19è rang des nations avec 18 médailles au total dont 3 en Or.

 

 

Afrique

Avec 53 nations représentées aux Jeux à travers 900 athlètes, le continent a remporté 40 médailles au total (même score que la France, avec néanmoins un nombre supérieur de médailles d’or, 12 contre 7 pour la France), 13 des 53 nations obtenant au moins une médaille. Le Kenya (15è au classement général ; 41è à Athènes) arrive en tête des pays africains, avec 14 médailles (dont 5 d’Or). Le Kenya est suivi par l’Ethiopie (18è au classement général) qui, emmenée par le duo de choc Bekele – Dibaba réalisant tous deux le doublé 10 000m/5 000m, totalise 7 médailles.

Il faut également saluer l’entrée de Maurice (boxe), du Soudan (athlétisme) et du Togo (canoë) dans le cercle des pays médaillés olympiques puisqu’ils ont obtenu les premières médailles olympiques de leurs pays respectifs au cours de ces Jeux.

 

Les athlètes africains ne manquent ni de talent, ni de motivation, ces derniers Jeux l’ont encore montré. Non, ce qui fait le plus défaut aux sportifs du continent est bien l’argent et les moyens pour les emmener jusqu’au sommet. Avec le développement du continent, et l’impact espéré de la Coupe du Monde de Football 2010 ayant lieu en Afrique du Sud, il est permis d’envisager qu’aux cours des prochaines années les investissements dans le sport prendront de l’importance. Dans ce cas, il y a fort à parier que les athlètes africains nous réservent encore de belles surprises. Rendez-vous est pris pour 2012 et les Jeux de Londres…

   

 

Océanie

 

L’Océanie n’est pas le continent le plus représenté aux J.O. L’Australie est évidement le pays du continent ramène le plus grand nombre de médailles. Avec 46 médailles dont 14 en Or (elle en avait remporté 49 dont 17 en Or en 2004), le pays des kangourous se classe au 6è rang des nations. La Nouvelle-Zélande se classe quant à elle au 26è rang avec 9 médailles glanées dont 3 en Or.

 

 


Conclusion

 

Pour deux continents au moins, l’Afrique et l’Amérique du Sud, le manque de moyens est une explication majeure de leur absence des meilleures places dans le classement des nations. Cela montre bien que sans volonté politique, il est très difficile pour des athlètes de se réaliser et d’exploiter pleinement leur potentiel.

204. C’est le nombre de pays ayant envoyé une délégation sportive, il s’agit d’un record. Parmi ces 204 délégations, 87 ont décroché au moins une médaille Olympique (55 délégations ont obtenu des médailles d’or). Mais comme le disait le Baron de Coubertin, l’essentiel c’est de participer…Proches de ces valeurs véhiculées par l’olympisme, certains voient dans les Jeux le symbole de l’amitié entre les nations et de l’effort. Pour d’autres, le sport n’est que le « nouvel opium du peuple ». Mais, au-delà de la compétition, du spectacle et de l’impact économique, il y a aussi d’autres enjeux, géopolitiques et stratégiques ceux-là…Pour ceux qui souhaiteraient en lire plus à ce sujet, nous vous invitons à lire cet article de Pascal Boniface.

 

Malgré la fin des JO, l’Olympisme continue du 6 au 17 septembre avec les Jeux Paralympiques qui vont réunir près de 4 000 athlètes. Encouragez-les ! Plus d’informations ici

ou ici. Si vous souhaitez lire un parallèle entre les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques nous vous invitons à consulter cet article.

 

Sources  : nzherald ; www.afrik.com ; ipsnoticias.net ; www.rfi.fr ; tvnz.co.nz

Réduire...

Publié dans On The Board Today

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article