Merchandising : Pringles innove aussi

Publié le par L'A.M.S


Cet article traite d'un sujet qui n’a rien à voir avec le sport, mais je trouve l’idée de Pringles simple et intéressante, c’est pourquoi j’en parle ici.

L’une des règles de base d’un merchandising efficace est d’avoir un rayon fourni, c’est-à-dire que les rayons ne doivent pas paraître vides. Et pour qu’ils ne paraissent pas vides malgré des stocks insuffisants (ou non), c’est le facing (où l’art de donner l’impression qu’un linéaire est fourni et de le rendre attrayant pour le consommateur) qui entre en jeu. Il consiste notamment à faire en sorte que les produits soient correctement alignés et que les produits soient présentés « à l’avant » du linéaire : il ne faut pas qu’ils restent « cachés » au fond du rayonnage.

 

L’idée

 

Il s’agit de l’usage, mais depuis quelques mois, Pringles rompt avec cet usage. Non contente d’avoir les produits les plus performants de la catégorie, la marque souhaite dynamiser la vente de ces derniers en développant un nouveau « concept » de rayonnage L’idée est toute simple : il s’agit d’incliner les étagères des linéaires de 12° de façon à créer une rupture visuelle dans le linéaire (qui est justement peut être trop linéaire) afin d’attirer les clients vers les produits situés sur ces présentoirs.

 

 

Des résultats concluants

 

Le dispositif a été testé en Suède mais en septembre 2005, Pringles avait déjà mis en place sont système dans 73 points de vente français. Les résultats sont plus qu’encourageants : les ventes de produits Pringles ont augmenté de 27% en Suède et de 25% en France (depuis septembre 2005).
Mais qu’en disent les concurrents ? Cela ne les menace-t-il pas ? Eh bien non car dans le même temps les ventes de la catégorie ont augmenté de 31% en Suède et de 10% en France. En effet, « alors qu’un consommateur moyen de PSA achète 30 unités par an, un consommateur de Pringles en achète 45. Faire venir les amateurs de notre marque en rayon est donc bénéfique pour l’ensemble de la catégorie » justifie Nicolas Thiebaut, responsable du trade marketing de Pringles.
En France, l’objectif de la marque est d’étendre son dispositif à 500 magasins d’ici à fin 2006.

 

Lien avec le sport

 

Pringles a tout de même un lien avec le sport. Dans sa volonté d’être présente partout (placement des produits à côté des DVD pour provoquer l’impulsion d’achat, accords pour être placé à proximité des caisses…), la marque a beaucoup œuvré afin que plusieurs joueurs de football parmi les meilleurs du monde soient présents sur les boîtes des produits Pringles pour la Coupe du Monde. Ainsi la marque gagnera, quoi qu’il arrive…


Source : LSA

 


Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article