Courir innove dans le merchandising

Publié le par L'A.M.S

Courir a décidé d’innover et de proposer des rayonnages d’un nouveau genre. En effet, l'enseigne a fait appel à une PME grenobloise, Supertec, pour créer un présentoir de chaussures intelligent haut de 1,85m surmonté par un écran de télévision plat.

Le principe : Lorsqu’un client intéressé par une paire de chaussure s’en saisira, un spot publicitaire concernant le modèle de chaussure en question sera diffusé sur l’écran situé au‑dessus du présentoir. Le système fonctionne grâce à une puce électronique située dans le modèle d’exposition de la chaussure et à un champ magnétique déployé autour du présentoir.

Ce nouveau type de rayonnage devrait normalement être testé par l’enseigne dans son point de vente des Champs-Élysées ce moi-ci (mars 2006).

Coût du dispositif : 7200€ tout de même, somme très importante en comparaison de ce que peut coûter un présentoir classique.

 

Cette innovation semble s’inscrire à la fois dans la logique consumériste (consommer en étant informé, renseigné sur le produit que l’on envisage d’acheter, par opposition à la logique hédoniste qui met l’accent sur le plaisir de consommer, sans forcément être informé sur ce que l’on achète) qui se développe depuis de nombreuses années et dans une logique de théâtralisation de l’offre qui elle est présente depuis plusieurs dizaines d’années (exemple type de téâtralisation de l'offre : les têtes de gondoles).

 

L’attrait technologique

C’est bien évidemment le potentiel de l’attrait créé par la dimension technologique que Courir veut tester : la chaîne de magasins de sport espère attirer des clients grâce à ces nouveaux dispositifs alors que les vendeurs pourraient très bien remplacer ces présentoirs en expliquant au client ce que le présentoir lui explique.

L’avantage de cette innovation est double :

- Il répond à une logique de personnalisation : le client sent que l’on s’intéresse à lui puisque c’est le produit qu’il vient de choisir dont on parle sur l’écran. Or la personnalisation des produits et services est un enjeu majeur actuellement.

- Le fait que l’information vienne d’un écran de télé ne devrait pas donner au client l’impression d’être « harcelé » par les vendeurs. En effet, ce que la plupart des clients détestent, c’est que les vendeurs les abordent pour leur parler du produit qu’ils ont choisi sans avoir sollicité leur aide. Le présentoir permet donc d’aborder les clients sans qu’ils aient l’impression d’être harcelé. 

Une limite tout de même : les jours de rush, si plusieurs paires de chaussures sont retirées du présentoir dans un laps de temps très court, il est évident que seul le spot présentant l’une d’entre elles pourra être diffusé. Quelle efficacité alors pour un tel dispositif ?

Publié dans Sport & Marketing

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article